Témoignage sur la ligne d’écoute des salariés

FONDS DE SOLIDARITÉ DE LA BRANCHE MUTUALITÉ

Témoignage sur la ligne d’écoute des salariés

Le Fonds de solidarité a mis en place depuis avril 2020 un service d’écoute anonyme et gratuit à destination des salariés mutualistes. Ceux qui rencontrent des difficultés d’ordre professionnel ou personnel, liées ou non au COVID-19, peuvent appeler le 0 800 600 246.

Cette assistance psychologique est assurée 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 par le cabinet indépendant Éléas. La plateforme d’écoute offre toutes les garanties de confidentialité. Les appels téléphoniques sont pris en charge par des psychologues cliniciens qui sont soumis au secret professionnel. L’entreprise ne dispose d’aucune information sur les appels passés par ses salariés.

Sabine*, responsable d’une équipe commerciale dans une mutuelle du Livre 2, a accepté de témoigner sur son recours personnel de la ligne d’écoute.

Comment avez-vous pris connaissance de l’existence de la ligne d’écoute ?

Une première communication sur la ligne d’écoute a été faite par notre Directeur général, en mai 2020 suite au premier confinement, afin de la présenter et d’encourager les collaborateurs dans le besoin d’y faire appel. La Direction a continué à communiquer à de nombreuses reprises, notamment suite aux différentes mesures gouvernementales entre mai 2020 et aujourd’hui.

Dans quel contexte et pourquoi avoir fait appel à cette ligne d’écoute ?

L’annonce du troisième confinement a été l’élément déclencheur de la dégradation de ma situation personnelle. Je me suis sentie, à un moment donné, submergée à la fois par des problèmes d’ordre privé et professionnel. Je prenais des nouvelles fonctions au sein de ma structure dans un contexte toujours régi par le télétravail et les mesures liées à la crise sanitaire et je traversais une phase personnelle compliquée. J’ai ressenti le besoin de parler, de me décharger de toutes ces préoccupations et me suis rappelée très rapidement l’existence de cette ligne d’écoute.

Qu’en avez-vous retiré ?

Le plus gros bénéfice reste l’écoute. Le fait de pouvoir appeler anonymement, à n’importe quel moment lève des freins que l’on pourrait rencontrer dans une démarche de consultation psychologique privée. L’anonymat permet aussi de se sentir déchargé de toute notion de responsabilité, d’obligations : ce n’est pas un rendez-vous, c’est un service exercé par un professionnel de santé disponible tout de suite pour nous seuls. Cela facilite grandement la démarche ! Cet appel m’a réellement permis de me sentir mieux et de sortir la tête de l’eau. Je ne peux que recommander aux salariés dans le besoin et y ayant accès de solliciter ce service !

Et ensuite, qu’est-ce que cela a changé pour vous ?

Mon appel a débouché vers des solutions très concrètes. La psychologue clinicienne à qui j’ai eu affaire a pris le temps de m’écouter, d’analyser les problèmes que je rencontrais et l’état psychologique dans lequel je me trouvais. Elle m’a proposé un premier bilan. Une prise de recul sur ma vie professionnelle et personnelle, grâce à cet échange, m’a permis de mettre le doigt sur ce qui n’allait pas et de mettre en œuvre des solutions très concrètes et « accessibles » : le droit à la déconnexion, l’adaptation de son temps de travail à sa vie personnelle entre autres, se recentrer sur soi… Une partie de ma hiérarchie, qui était au courant de ma situation, se sont aperçus de ces changements bénéfiques et en sont ravis.

*Afin de préserver l’anonymat, le prénom a été changé.

Comment communiquer sur le 0 800 600 246 ?

Les Référents solidaires peuvent aussi communiquer sur cette action mise en place par le Fonds, notamment au travers d’une infographie disponible en téléchargement via le site www.afondsolidaires.fr :