Handicap : exemple d’action collective mise en place grâce au Fonds

FONDS DE SOLIDARITÉ DE LA BRANCHE MUTUALITÉ

Handicap : exemple d’action collective mise en place grâce au Fonds

La matinale du 15 avril 2021 a été l’occasion de faire un focus sur les actions liées au handicap. Les aides financières octroyées grâce au Fonds permettent de mettre en place des actions de formation ou de sensibilisation sur ce sujet et ainsi d’accompagner de manière durable les salariés, à la fois dans leur vie professionnelle mais aussi personnelle. Exemple à travers le témoignage de la DRH Christel BABUT.

Alors Directrice des Ressources Humaines d’Eovi-MCD Mutuelle, Christel BABUT a sollicité en 2019 le Fonds sur cette problématique. L’ensemble de ces actions a été intégralement financé et elles ont permis de sensibiliser durablement ses collaborateurs sur le handicap en entreprise.

Aujourd’hui Directrice des relations sociales et de la QVT chez AESIO, elle témoigne pour nous :

  1. Comment avez-vous connu l’existence du Fonds de solidarité ?

Nous avons connu le Fonds via les communications envoyées régulièrement par l’ANEM.

  • Quel était votre projet ? Pourquoi focaliser vos actions sur le Handicap ?

Notre projet s’inscrivait dans la politique handicap que nous déployions au sein de notre mutuelle.

La volonté était de sensibiliser les salariés au handicap, à l’occasion de la Semaine européenne pour l’emploi des salariés en situation de handicap (SEEPH). Pour ce faire nous souhaitions mettre en situation de handicap les salariés volontaires pour favoriser la prise de conscience. Nous avons fait appel à un prestataire extérieur pour mettre en place plusieurs ateliers (Han situation), notamment autour des sens, afin de faire vivre une expérience unique à nos collaborateurs et les mettre « à la place de ». La mise en place de ces ateliers s’est étalée sur un mois, afin de permettre de les déployer sur l’ensemble de nos sites.

  • En quoi l’aide financière a été importante dans la décision de mener l’action ?

Lors de notre construction budgétaire, nous n’avions pas prévu de faire intervenir un prestataire pour nous aider à déployer notre projet, aussi, nous n’avions pas le budget nécessaire pour mener la mission. Cela a donc eu un effet booster et facilitant.

  • Comment ont été reçues les actions mises en place ?

Les salariés ont très bien apprécié ces animations et compris la sensibilité que l’entreprise porte au sujet du handicap. Pour certains, cela a été une véritable prise de conscience et ces actions ont permis de casser les idées reçues.

  • Avez-vous rencontré des difficultés dans vos démarches pour solliciter le Fonds ?

Absolument pas, ce fut simple dans la démarche. L’ensemble de nos actions s’élevait à un montant proche des 20 000 € et elles ont donc pu être prises en charge dans leur totalité. Nous envisageons d’ailleurs de refaire une demande pour un futur projet !

Petit retour en image sur cette belle initiative :

Jusqu’à 20 000 € par an, par organisme et par action

Pour mémoire, les organismes mutualistes peuvent aussi faire financer des actions collectives de prévention ou de santé publique (jusqu’à 20 000 € par an, par organisme demandeur et par action). Ces actions, relayées notamment par des campagnes d’information ou des programmes de formation, doivent contribuer à prévenir les risques de santé et à améliorer la qualité de vie des salariés.

Concernant le processus de déclenchement, il est assez simple. Il suffit dans un premier temps d’adresser une demande motivée et chiffrée par lettre recommandée auprès de la Commission Paritaire Permanente de la Négociation et de l’Interprétation (CPPNI). Cette demande doit être accompagnée d’un descriptif de l’action de prévention ou de santé publique pour laquelle l’organisme sollicite un financement par le Fonds de solidarité, d’un devis permettant d’évaluer le montant de l’aide sollicitée et d’un RIB.

Si votre demande est inférieure à 10 000 €, elle sera examinée par votre gestionnaire, Chorum ou Solimut, qui vous fera directement part de leur décision. Si votre demande est supérieure ou égale à 10 000 €, elle sera examinée en commission paritaire de branche qui vous transmettra là encore directement une réponse.

Quelques exemples d’action :

• Etudes et cartographies des risques, études des besoins en termes d’amélioration de la qualité de vie au travail

• Actions en faveur des travailleurs handicapés afin de faciliter leur insertion

• Amélioration des conditions de travail et réduction des facteurs de risque

• Actions en matière de santé publique (addictions…)

• Actions en matière de pénibilité

• Aide au retour à l’emploi, actions de prévention en vue du retour à l’emploi de personnel revenant d’arrêt de travail

• Maintien en emploi : diagnostic de politique, appui à la mise en place de plan d’actions, financement d’actions…

• Accompagnement du changement pour prévenir les risques professionnels : séminaire, webinaire, financement d’actions…

Toutes ces informations peuvent être retrouvées sur notre site www.afondsolidaires.com !

A télécharger ou à consulter :

Le guide du Fonds de solidarité

Le témoignage de MBA Mutuelle