COVID-19

FONDS DE SOLIDARITÉ DE LA BRANCHE MUTUALITÉ

Face à l’épidémie de coronavirus, le Fonds de solidarité est avec vous !

aa

Dans cette période d’urgence sanitaire, les organismes mutualistes ont mis en place des actions afin de garantir la sécurité et la santé de leurs salariés : aménagement des postes, réorganisation des espaces de travail, télétravail… et c’est tant mieux !

Sachez que le Fonds de solidarité peut aussi venir en soutien : 

– de salariés, anciens salariés ou ayants droit pour bénéficier d’une aide financière (accord sous conditions) en complément des prestations déjà versées par les organismes qui interviennent en priorité dans la prise en charge. Jusqu’à 20 000 € d’aide par demande et par personne peuvent être accordés.

– des organismes mutualistes couverts par l’assureur recommandé pour mener des actions de prévention ou de santé publique. Les organismes mutualistes peuvent obtenir, sous conditions, jusqu’à 20 000 € par an, par organisme demandeur et par action. 

Le confinement et les mesures d’urgence sanitaire liées au COVID-19 ont profondément changé les modes d’organisation des entreprises. 

Comment travailler autrement avec le COVID-19

Le télétravail, notamment, a été déployé de manière inédite et certains risques liés à cette pratique ont pu toucher certains salariés : difficultés à gérer son temps, à trouver l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ou à manager à distance. 

Les équipes dont la présence est toujours requise peuvent aussi être confrontées à des difficultés liées au COVID-19 : stress lié au risque de contamination, patients anxieux dans certaines structures de santé, gestion de tâches multiples et souvent à effectuer dans l’urgence (accueil, ligne téléphonique, gestion des dossiers), réorganisation des missions…

Pour permettre aux salariés de mieux faire face à la situation, les mutuelles et unions mutualistes ont la possibilité d’effectuer une demande auprès du Fonds de solidarité afin de bénéficier d’un financement pour des actions destinées à prévenir les risques et améliorer la qualité de vie des salariés.

Il peut s’agir notamment :

  • de la mise en place d’actions de formation,
  • de coaching ou de soutien,
  • d’opérations de sensibilisation
  • de la réalisation d’une cartographie des risques (physiques et psychosociaux).

Les salariés, anciens salariés ou ayants droit, peuvent aussi bénéficier d’aides qui,  selon les situations, viendront compléter les prestations versées par les organismes de protection sociale obligatoire ou complémentaire.

Celles-ci prennent la forme d’une attribution exceptionnelle et non renouvelable d’une somme d’argent d’un montant limité. Elle est octroyée en raison de la situation individuelle, financière ou familiale du demandeur, ou d’une autre circonstance particulière. L’aide correspond à des frais présentant un reste à charge après intervention de la Sécurité sociale, du régime de prévoyance de branche et des différents organismes habilités à intervenir. 

Dans le cadre de la crise sanitaire, certains besoins liés soit à l’accompagnement d’un proche, soit à la maladie, sont ainsi susceptibles d’être en partie pris en charge par le Fonds de solidarité :

  • frais de garde d’enfant ou d’aide aux devoirs,
  • financement d’une aide à domicile,
  • financement de matériel médical ou de consultation psychologique,
  • frais d’hébergement ou location d’une voiture pour se rendre aux funérailles d’un proche,
  • aide pour le financement des obsèques…

L’ensemble des informations concernant le processus de déclenchement peuvent être retrouvées sur la page du site dédiée au Fonds et vous pouvez d’ores et déjà faire une pré-demande en cliquant sur l’un des boutons suivants :

Plus que jamais, restons #afondsolidaires !